Espace Sécurisé CPCA Sud

Historique et valeurs

L’AERS est depuis sa création en 1967, aconfessionnelle et apolitique. Liberté, égalité, fraternité et laïcité, fondements de notre démocratie républicaine, inspirent en permanence l’association.

  • Dignité et singularité de la personne
  • Solidarité envers les plus vulnérables
  • Ouverture, participation, mises en réseau, échanges de pratiques
  • Veille sociale, prévention et innovation
  • Recherche permanente d’amélioration et de qualité du service rendu

L’initiative des membres fondateurs de l’Association d’Entraide et de Reclassement Social s’est inscrite en faveur d’un régime pénitentiaire respectueux des Droits de l’Homme et par conséquent attentif à la dimension de réinsertion des personnes ayant été condamnées. Lutter contre l’exclusion des personnes dont le passage à l’acte et l’expérience carcérale grèvent la possibilité d’accéder au droit commun, et agir contre la récidive, ont donc toujours guidé l’action de l’AERS.

Aujourd’hui, elle affirme une volonté de solidarité envers les personnes les plus vulnérables et particulièrement stigmatisées du fait d’un passé carcéral mais aussi de la grande précarité et de la maladie.

  • En 1975, l’AERS ouvre le premier établissement d’hébergement CHRS du département sur un terrain légué à la Mairie par Jeanne Chauliac Rauzy qui souhaitait qu’y soit construite une œuvre sociale.
  • En 1984, l’AERS, reconnue pour sa connaissance et ses liens avec le secteur pénitencier notamment, est mandatée par la Cour d’Appel de Montpellier et ouvre alors son Pôle Justice.
  • En 1994, l’AERS est sollicitée pour expérimenter une nouvelle forme de prise en charge des personnes atteintes du virus du SIDA au sein de 5 places d’Appartements de Coordination Thérapeutique.
  • En 1996, l’AERS développe un « service logement » dédié à l’accompagnement des personnes en logement autonome qui avec le CHRS, constituera le pôle logement/hébergement.
  • En 2012, l’AERS propose la création du SAOSH, service d’accueil et d’orientation spécialisé qui intègre le pôle logement/hébergement, du fait de missions et du public commun.
  • En 2017, l’AERS est désignée par l’Agence Régionale de Santé pour adjoindre à son pôle santé/solidarité un nouvel établissement dédié aux personnes malades mais sans l’autonomie suffisante pour vivre en appartements : les Lits d’Accueil Médicalisés.
  • En 2017, le Pôle Justice a également ouvert une antenne à Béziers et le service logement a déployé son action sur des zones « non tendues » du département.

Ce dynamisme associatif, l’AERS le doit à ses équipes à l’écoute des besoins des personnes accueillies et à l’évolution des prises en charge, qui s’adaptent à celle des phénomènes d’exclusion et de précarité.

L’AERS aspire à assurer une fonction de veille sociale et revendique également une fonction d’innovation. Elle défend la primauté de l’accompagnement social dans les prises en compte des publics qu’elle accueille. Enfin, l’AERS souhaite inscrire son action dans un principe de participation, tant dans les actions auprès des usagers, qu’auprès des salariés de l’association et des partenaires extérieurs.